Formation, coaching et consultation en gestion artistique et créative

Petit glossaire du collectionneur et du marché de l’art

L’Enseigne de Gersaint (1720) Jean-Antoine Watteau

Voici un glossaire regroupant quelques-uns des termes incontournables lorsque l’on désire s’initier avec le marché de l’art et/ou débuter en tant que collectionneur d’œuvres d’art.

 

Accord de revente:  Tentative d’un marchand pour amener l’acheteur d’une œuvre  d’art à la proposer à la galerie où elle a été achetée plutôt que la vendre ailleurs.  Concrètement, il s’agit de conserver un droit de premier refus sur l’œuvre d’un artiste.

 

Actif:  L’actif désigne l’ensemble des biens ou droits constituants un patrimoine.

 

Art in situ:  Œuvre réalisée sur place, de telle sorte qu’il y ait interaction entre l’œuvre et le milieu.

 

Art moderne:  Terme utilisé en particulier pour distinguer l’art des années 1940, 50 et 60 de l’art contemporain des années 1980 et 90.

 

Collection anthologique:  Collection qui cherche à réunir des exemples uniques et représentatifs de l’œuvre d’un grand nombres d’artistes.  Ce mode de collection s’oppose à celles dans lesquelles on accumule plusieurs œuvres pour chaque artiste.

 

Conservateur, commissaire:  Personne désignée pour sélectionner les artistes et les œuvres d’une exposition et très souvent, pour y rédiger les textes associés.  Le commissaire est donc l’auteur de l’exposition.

 

Garantie minimale:  Dans une vente aux enchères, la garantie minimale de vente est une véritable assurance pour le vendeur qui obitendra, au minimum, le prix de garantie et, éventuellement, un prix supérieur.

 

Marché gris:  Dans le monde de l’art contemporain, terme se référant aux œuvres qui n’apparaissent pas chez un marchand et qui ne sont pas vendues dans les ventes publiques.  Les œuvres se traitent en dehors de toute traçabilité publique.

 

Premier marché:  Segment du marché de l’art dans lequel les œuvres sont vendues pour la première fois.

 

Prix de réserve:  Dans les ventes publiques, prix minimum d’une œuvre au-dessous duquel le consignataire/vendeur préfèrerait ne pas la vendre.  Les pièces qui n’atteignent pas le prix de réserve sont souvent dites « rachetées ».  Des marchands appellent souvent les maisons de ventes et font des offres inférieures après la vente.

 

Prix sur le libre marché:  Prix théorique qu’une œuvre d’art atteindrait hors manipulation de tierces parties comme les spéculateurs, les marchands ou d’autres parties intéressées.

 

Second marché:  Revente d’une œuvre d’art.  Ensemble des ventes d’une même œuvre après sa première vente (sur le premier marché).  On parle de vente sur le second marché.

 

Vente publique (Vente aux enchères):  Mode de vente qui requiert la présence de trois participants au minimum: deux qui sont en concurrence et qui enchérissent l’un sur l’autre, et un troisième qui désigne le gagnant et encaisse généralement une commission auprès du vendeur.

 

Sources: 
Le marché de l’art – Mondialisation et nouvelles technologies par Raymonde Moulin, Flammarion
Collectionner l’art contemporain par Adam Lindemann, Taschen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :