Formation, coaching et consultation en gestion artistique et créative

Conseils aux nouveaux acquéreurs d’œuvres d’art

Galerie d'art noir et blanc

Image libre de droits.  Source: Pexels

Pour le collectionneur aguerri, l’achat d’une première œuvre d’art est un événement dont il se souvient généralement longtemps car, c’est habituellement à ce moment qu’il découvre s’il a «  la piqûre » ou non. En effet, l’achat d’une première œuvre peut s’avérer une expérience à la fois excitante, troublante et inquiétante pour l’acheteur débutant.  Dans cet article, vous trouverez quelques conseils généraux pour vous aider à effectuer des transactions éclairées.
Souvent discret, le collectionneur d’art expérimenté se présente rarement comme tel, d’abord parce que cela évite la pression pouvant être exercée sur lui par certains marchands ou artistes, mais aussi, parce que c’est une passion souvent incomprise par l’entourage.  Si plusieurs n’hésitent pas à investir de 600$ à plus de 1000$ CAN dans l’achat d’un iPhone ayant une faible durée de vie, certains croient que ce montant est trop élevé pour acquérir une œuvre d’art unique qui risque fort bien de conserver ses qualités et sa valeur avec le temps.
Sans devenir pour autant de grands collectionneurs, certains feront le choix judicieux d’acquérir, au fil du temps, une ou plusieurs œuvres d’art originales qu’ils conserveront toute la vie par amour de l’art et des artistes ou aussi, parce qu’ils ont parmi leurs valeurs, un grand respect pour le patrimoine culturel et/ou familial.
Au Québec et au Canada, il existe également des avantages fiscaux très intéressants pour les entreprises sur les acquisitions d’œuvres d’art.  Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à en parler à votre fiscaliste.
effet voulu sur le spectateur

Image libre de droits.  Source: Pexels

Conseils généraux avant de faire l’acquisition d’une œuvre d’art:
  • Passez du temps à aller voir des expositions, visionnez des portfolios et galeries en ligne, lisez des magazines et livres d’art et si vous le pouvez, profitez des vernissages pour aller rencontrer les artistes.  Parfois, discuter avec le créateur aide à mieux comprendre son travail et à voir sa production sous un œil différent.  Notez que de plus-en-plus d’artistes choisissent d’exposer dans le Café ou le Bistro du coin et cela vous permet d’admirer leurs œuvres dans un contexte de détente si vous ne vous sentez pas encore prêts à visiter les galeries ou les ateliers.
  • Soyez à l’écoute de vous-même et développez votre flair.  La popularité d’un artiste et les tendances du moment ne signifient pas que les œuvres qui y sont attribuées prendront de la valeur au fil du temps.  N’oubliez pas qu’un certain Ambroise Vollard, célèbre collectionneur, marchand et « self-made man » de l’histoire de l’art a cru en Paul Cézanne alors qu’il était la risée et le grand rejeté de tous.  Il y aura toujours des visionnaires en ce monde…peut-être en faites-vous partie.
  • C’est un mythe de croire qu’il est nécessaire de démarrer une collection avec un minimum de 5000$ ou 10 000$!  C’est entièrement faux!  Il existe des œuvres remarquables et de qualité d’artistes émergents et extrêmement talentueux disponibles pour moins de 1000$ CAN.  Plusieurs offrent également des petits formats à des prix très raisonnables.  Il est difficile de prévoir quand la cote d’un artiste peut se mettre à gonfler mais il est tout à fait possible de débuter des collections à partir de 200$.
  • Apprenez à repérer ce qui est unique.  Dans l’histoire de l’art, les artistes qui ont marqué leur époque n’ont jamais été ceux qui faisaient comme tout le monde.
  • Achetez ce que vous aimez.  Si vous continuez à aimer ce que vous avez devant les yeux après des années, vous saurez que vous avez fait le meilleur des investissements.
  • Les recettes miracles n’existent pas. Méfiez-vous des soi-disant professionnels du milieu qui tentent de vous convaincre qu’une œuvre d’art prendra assurément de la valeur car, même si l’achat d’une œuvre d’art demeure souvent une valeur « refuge », elle n’en gagne pas toujours au fil du temps.
  • Osez vous renseigner et poser des questions au sujet de l’œuvre qui vous intéresse, sur les artistes et leurs parcours, etc.  Tenez-vous loin des vendeurs d’art qui ne connaissent pas les artistes qu’ils représentent et qui sont incapables de vous transmettre de l’information pertinente sur une œuvre et son créateur.
  • Tenez-vous loin des galeries, courtiers ou agents qui importent ou exportent illégalement les œuvres d’art.  Le transport international d’œuvres d’art est un monde complexe et, le faire correctement, de façon sécuritaire, peut engendrer des frais assez élevés. C’est la raison pour laquelle certains s’improvisent « importateurs ou exportateurs » ou se donnent la mention « international » alors qu’ils prennent de très grands risques avec les œuvres car elles peuvent être retenues ou détruites aux douanes, être impossibles à assurer dans l’avenir, perdues, etc.  Il est de la responsabilité du vendeur d’œuvres d’art de se conformer aux lois en vigueur pour le bien de l’acheteur et des artistes dont les œuvres voyagent.  N’hésitez pas à questionner le vendeur à ce sujet si vous achetez une œuvre en provenance d’un autre pays que le vôtre.
exhibition-1659478_960_720

Image libre de droits.  Source: Pixabay

Le monde des arts visuels peut se comparer à celui des vins; c’est une passion et un goût qui se développent avec le temps et au fil des connaissances et expériences que l’on acquiert.  Comme c’est un univers vaste et riche, il est important d’y aller à son rythme et selon son budget.   Prenez le temps d’établir des relations de confiance avec les artistes et autres professionnels du milieu avant de vous lancer aveuglément.  Si vous avez lu ce texte jusqu’à la fin, c’est que vous faites partie des gens qui apprécient l’art et donc, vous êtes précieux pour nous.  Merci de croire en la place de l’art et des artistes dans notre monde!
Copyright © 2013-2017 Caroline Houde

Vous avez aimé cet article?  Abonnez-vous à l’infolettre pour recevoir le prochain article gratuitement en cliquant: ICI

6 réponses à “Conseils aux nouveaux acquéreurs d’œuvres d’art”

  1. FOG

    Bonjour,

    Est-ce qu’il est important d’avoir un certificat d’authentification à l’achat d’une toile?

    Merci
    Bonne journée

    Réponse
    • Caroline Houde

      Bonjour,
      Personnellement, je suggère de demander un certificat d’authenticité lorsque l’on achète une œuvre. Il n’existe pas de règle de mise en forme particulière, mais il est préférable de porter soin à la présentation puisque c’est un document important pour l’acheteur. Voici les informations importantes que nous devons y retrouver:

      Une photo de l’œuvre
      Le titre de l’œuvre
      Le format
      La technique utilisée
      La date de réalisation
      Le nom et le prénom de l’artiste
      Phrase de certification (ex : Je certifie que l’œuvre suivante est originale et réalisée entièrement par l’auteur mentionné ci-dessus…)
      La signature

      *On ne fait pas mention du prix de l’œuvre à l’achat

      J’espère avoir répondu à la question 🙂 Bonne journée!

      Réponse
  2. Mariam

    Bonjour,
    Pouvez-vous m’envoyer un contact pour me diriger à vous ?
    C’est un sujet confidentiel et je voudrais votre avis.
    Merci
    Mariam

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :