Formation, coaching et consultation en gestion artistique

Hélène Matte pose la douloureuse question: Que vaut la culture?

Dépanne-machine porte plusieurs chapeaux (comme beaucoup d'artistes), 2013 Copyright© 2013-2014 Hélène Matte

Dépanne-machine porte plusieurs chapeaux (comme beaucoup d’artistes), 2013
Copyright© 2013-2014 Hélène Matte

Hélène Matte présente l’exposition-bilan « Vente d’inventaire » jusqu’au 11 avril 2014, à la salle d’exposition (local 2470) du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval.  L’artiste sera présente les lundis et jeudis, journées au cours desquelles récitations de poèmes et dessins de portraits seront offerts sur place.

Par Vente d’inventaire, Hélène Matte se pose elle-même comme le sujet d’une étude de cas et nous contraint à penser notre rapport à l’art et à la situation parfois périlleuse des artistes.  Exposant ses succès autant que ses ratés et mettant en parallèle ce qui reste de ses « œuvres » à des données statistiques retentissantes.  Hélène Matte propose une audacieuse réflexion sur la rentabilité de son processus et plus généralement, sur le fait artistique.  Elle pose alors ces douloureuses questions:  Que vaut la culture?  L’art en vaut-il la peine?  Ainsi l’exposition ne permet pas seulement de découvrir un talent, elle met à découvert les conditions d’une pratique.  Cette dimension didactique, critique et sociologique trouve sa pertinence au sein d’une université dont les programmes de recherche-création sont en pleine effervescence.  Par l’abondance de la production et sa diversité, criante de vérité, truffée de jeux complices et d’autodérision, Vente d’inventaire est une proposition tout aussi foisonnante que percutante, ambivalente entre le pathétisme-loufoque et le comique-inquiet.

Qui a dit que l’art est à l’état gazeux?  Il est liquide.  Il est même en liquidation!

Raillant tout en se soumettant à la nécessité du savoir vendre, l’artiste monnayera dessins ou poèmes sur place et invite le public à investir – et spéculer – sur ses œuvres lors d’un encan de clôture aux allures de happening.

Tour à tour, ou simultanément, poète interdisciplinaire, dessinatrice, performeure, artiviste, mère de famille, étudiante en recherche-création et gestionnaire ou médiatrice culturelle, Hélène Matte participe activement aux arts et à leur renouvellement depuis plus de 15 ans à Québec.

Texte fourni par Hélène Matte

Hélène Matte - Jouer pour de vrai, photo de J.Lessard, prise à l'Ilot Fleurie en 2001

Hélène Matte – Jouer pour de vrai, photo de J.Lessard, prise à l’Ilot Fleurie en 2001

Visitez le site web d’Hélène Matte en cliquant: ICI

Manifestation contre la guerre, Londres, 1999 Copyright © 1999-2014 Hélène Matte

Manifestation contre la guerre, Londres, 1999
Copyright © 1999-2014 Hélène Matte

 

Téléchargez le communiqué officiel en cliquant ici: COMMUNIQUÉ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :