Formation, coaching et consultation en gestion artistique

Lire une oeuvre d’art – Pour le plaisir d’apprendre à regarder et à ressentir

Vue de la Galerie Michel Guimont, à Québec.  Debout à gauche, l'hôte et galeriste Michel Guimont, au centre, Nicole Brière et à droite, Andréanne Lesage.   Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe  http://www.isabellehoudephotographe.com/

Vue de la Galerie Michel Guimont, à Québec. Debout à gauche, le galeriste Michel Guimont, au centre, Nicole Brière – spécialiste en art et en communication et à droite, Andréanne Lesage – historienne de l’art. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Dès qu’elle est exposée, une œuvre visuelle se soumet à la vue de celui ou celle qui l’observe. Toutefois, avons-nous appris à regarder, à laisser émerger de soi ce qui doit être ressenti, à le communiquer et même, à l’argumenter? Que signifie donc lire une œuvre d’art? Est-ce que cela exige des connaissances particulières? Est-ce un prétexte pour étaler son érudition?

Lire une œuvre d’art, c’est en quelque sorte, s’y confronter dans ce qu’elle nous offre, laisser émerger les émotions comme elles viennent, dans un esprit d’ouverture et ainsi, fréquenter l’intimité d’un univers artistique qui, de prime abord, ne nous est pas nécessairement familier.

Il est donc question ici de vous transmettre quelques clés d’accès susceptibles d’enrichir votre rapport avec l’art visuel en développant votre propre regard et votre sensibilité face à diverses productions artistiques.

 

Mme Nicole Brière, spécialiste en art et en communication devant une œuvre de l'artiste Michael Smith, représenté par la Galerie Michel Guimont.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe   http://www.isabellehoudephotographe.com/

Mme Nicole Brière, spécialiste en art et en communication devant une œuvre de l’artiste Michael Smith, représenté par la Galerie Michel Guimont. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Pour ce faire, je partagerai avec vous les propos des spécialistes Nicole Brière (BAC en arts visuels et Maîtrise en communications) et Andréanne Lesage (Maîtrise en histoire de l’art).  Ces dernières furent rencontrées à l’occasion d’une activité d’échanges et de réflexion autour d’œuvres d’art préalablement sélectionnées (voir les légendes qui accompagnent les photographies pour visualiser ces œuvres et connaitre le nom des artistes) organisée par la Galerie Michel Guimont et le Cercle des collectionneurs en art actuel.

Mme Nicole Brière avec, en avant-plan, une oeuvre de l'artiste Paryse Martin, représentée par la Galerie Michel Guimont.  En arrière plan, une œuvre de Michael Smith.   Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Mme Nicole Brière avec, en avant-plan, une œuvre de l’artiste Paryse Martin, représentée par la Galerie Michel Guimont. En arrière plan, une œuvre de Michael Smith. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Pourquoi apprendre à lire une œuvre d’art?

D’abord, il est accessible à tous d’apprendre à regarder une œuvre d’art et donc, à la lire. Le principal obstacle auquel nous pouvons nous buter réside dans le fait que nous avons tous le cerveau encombré d’une multitude d’images construites selon nos propres expériences et perceptions que nous avons de la réalité. C’est ainsi qu’à force de voir, il arrive que nous ne soyons plus aptes à « regarder » et à « ressentir ».

Or, dans une société où nous sommes de plus en plus bombardés d’images, il s’avère utile de se questionner et d’éduquer son regard. Prendre le temps de réfléchir sur ce que qui est offert à nos yeux est également essentiel au développement de compétences très recherchées en ce 21e siècle telles que l’innovation, la pensée critique et l’auto-évaluation.

Développer son regard favorise la compréhension d’une œuvre d’art, ce qui permet de mieux l’apprécier dans toute son étendue, sa complexité ou son apparente simplicité. De plus, cette compréhension rend plus aisément possible le partage de ce plaisir avec les autres.

Mme Andréanne Lesage, historienne de l'art, partage son analyse d'une œuvre de Paryse Martin avec les participants.

Mme Andréanne Lesage, historienne de l’art, partage son analyse d’une œuvre de Paryse Martin avec les participants.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Mme Nicole Brière nous partage son point de vue à propos de deux œuvres de l'artiste canadien, Ryan Sluggett.  À sa droite, une œuvre de Josée Landry Sirois.   Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Mme Nicole Brière nous partage son point de vue à propos de deux œuvres de l’artiste canadien, Ryan Sluggett. À droite, une œuvre de Josée Landry Sirois. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Comment lire une œuvre d’art?

D’emblée, Madame Nicole Brière, spécialiste en art et en communications, évoque l’historienne d’art Françoise Barbe-Gall, auteure du livre Comment regarder un tableau quant à l’approche favorisée pour le déroulement de l’activité d’échanges et de lecture d’œuvres d’art.

« Tout d’abord, quand on regarde un tableau, on doit faire confiance à son œil et aller au-devant de l’œuvre comme on va au-devant d’une personne, sans nécessairement connaitre sa généalogie. On la découvre… » nous dit Mme Brière, précisant qu’il s’agit de propos empruntés à l’auteure citée plus haut.

En effet, Françoise Barbe-Gall nous convie à utiliser nos impressions ressenties face à une œuvre d’art en guise de point de départ.   Il est possible d’être surpris et de ne pas aimer ce que l’on voit, voire même d’être choqué, mais elle suggère cependant d’y porter une attention afin de mieux comprendre l’œuvre et les impressions qui nous habitent. Elle part du principe que le spectateur qui se prête à l’exercice souhaite aiguiser ses aptitudes d’observation, de réflexion et d’analyse. C’est alors que, peu à peu, une œuvre devient accessible à celui qui la regarde et que la rencontre entre les deux devient enrichissante, peu importe les goûts personnels.

Mme Nicole Brière devant des œuvres de Mélanie Authier.  Sur le mur du fond, à droite, un aperçu d'un tableau de Dan Brault.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Mme Nicole Brière devant des œuvres de Mélanie Authier, représentée par la Galerie Michel Guimont. Sur le mur du fond, à gauche, un aperçu d’un tableau de Dan Brault. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Toutefois, sachez faire preuve d’indulgence envers vous-mêmes si vous commencez à vous intéresser aux arts visuels car, même pour des spécialistes, il s’agit d’un univers si vaste qu’il apparait irréaliste de connaître tous les artistes, leurs démarches et leurs productions.

À ce propos, Mme Brière tient à nous rassurer : « En matière d’art, il y a toujours des découvertes et des noms à connaître. »

Andréanne Lesage - Historienne de l'art avec, à sa droite, un tableau de Martin Golland.  À sa gauche, un aperçu d'une œuvre de Michael Smith.  Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Andréanne Lesage – Historienne de l’art avec, à droite, un tableau de Martin Golland, représenté par la Galerie Michel Guimont. À gauche, un aperçu d’une œuvre de Michael Smith. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

En se posant des questions ouvertes qui laissent place au développement des idées, l’exercice permet de stimuler l’imagination, le sens de l’observation et l’évaluation de ses propres compréhensions d’une œuvre, de façon active et critique.

Andréanne Lesage et Nicole Brière avec, devant elles, des œuvres de Marion Wagschal.  En arrière plan, des œuvres de Mélanie Authier.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Andréanne Lesage et Nicole Brière avec, devant elles, des œuvres de Marion Wagschal, représentée par la Galerie Michel Guimont. En arrière plan, des œuvres de Mélanie Authier. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

En terminant, voici plus bas une liste de questions clés pour vous aider à lire une œuvre d’art et développer votre regard. Notez que cette liste est non exhaustive et que certaines de ces questions peuvent exiger des connaissances que vous ne détenez peut-être pas encore, concernant la démarche d’un artiste par exemple. Néanmoins, elles pourront vous servir de références si vous êtes ultérieurement intéressés à aller plus loin dans vos exercices d’observation.

En avant-plan, à gauche, un aperçu d'une oeuvre de Mélanie Authier.  Au fond, un tableau de Martin Golland.  Les deux artistes sont représentés par la Galerie Michel Guimont.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

En avant-plan, à gauche, un aperçu d’une oeuvre de Mélanie Authier. Au fond, un tableau de Martin Golland. Les deux artistes sont représentés par la Galerie Michel Guimont. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Questions :

  • Que se passe-t-il dans cette image ? Qu’est-ce que vous voyez dans l’œuvre ?
  • Quels indices visuels vous amènent à dire cela ? Quels sont les objets clés qui vous donnent cette impression ?
  • Y a-t-il quelqu’un d’autre dans le groupe qui voit quelque chose de différent?
  • Décrivez ce que vous voyez dans l’œuvre sans évaluer ou juger.
  • Décrivez les couleurs, les textures et les lignes.
  • Quels types de formes voyez-vous ?
  • Décrivez les matériaux et les techniques.
  • À quels éléments l’artiste a-t-il fait appel pour créer l’œuvre et de quelle façon?
  • Y a-t-il un élément qui domine la composition ?
  • La composition, est-elle équilibrée ?
  • Est-ce que l’artiste représente du mouvement ? Comment fait-il cela?
  • Quelle est la perspective de l’œuvre ?
  • Commentez ce que les caractéristiques de l’œuvre évoquent et pourquoi l’artiste les a utilisées pour traduire ses idées.
  • Décrivez l’humeur et l’atmosphère créées.
  • L’œuvre a-t-elle un effet sur vous en tant que regardeur?
  • Exprime-t-elle ou évoque-t-elle une humeur ou un sentiment que vous avez déjà vécu?
  • Pouvez-vous imaginer les sentiments de l’artiste durant la création de l’œuvre?
  • Commentez les raisons qui ont motivé l’artiste à créer cette œuvre.
  • Déterminez le sens de l’œuvre et sa valeur dans le monde des arts visuels.
  • Est-ce que vous trouvez l’œuvre intéressante ?
  • L’œuvre contribue-t-elle de quelque façon à votre compréhension du monde?
  • Qu’est-ce que vous aimez ou n’aimez pas de l’œuvre ? Pourquoi ?
  • L’œuvre est-elle silencieuse ou bavarde, réconfortante ou troublante, joyeuse ou sombre?
  • Quelles sont les qualités de l’œuvre qui vous touchent?
  • Quel est le sujet de l’œuvre?
  • Le sujet aborde-t-il des problèmes sociaux, religieux, moraux, économiques ou politiques?
  • L’artiste a-t-il basé son sujet sur quelque chose qu’il a observé, dont il s’est rappelé, qu’il a inventé ou imaginé?
  • L’artiste traite-t-il le sujet de manière figurative ou l’a-t-il intentionnellement amplifié, déformé ou rendu abstrait? À votre avis, pourquoi?
  • Décrivez l’agencement des couleurs. Y a-t-il des contrastes? Les couleurs sont-elles subtiles ou vives? Y a-t-il une couleur dominante?
  • Y a-t-il une forme globale dominante ou une série de formes?
  • Décrivez le dessin. Y a-t-il récurrence de motifs, lignes, rythmes, tons ou formes?
  • Décrivez la variété ou l’unité de la ou des textures.
  • Énumérez les matériaux, outils, processus et techniques utilisés par l’artiste.
  • Décrivez les différentes étapes qui ont mené à l’achèvement de l’œuvre.
  • Selon vous, l’artiste a-t-il exécuté l’œuvre rapidement ou peu à peu au fil du temps?
  • Quelles compétences faut-il posséder pour réaliser cette œuvre?
Détail d'une œuvre de Paryse Martin, représentée par la Galerie Michel Guimont.  Crédit photo:  Isabelle Houde Photographe

Détail d’une œuvre de Paryse Martin, représentée par la Galerie Michel Guimont. Crédit photo: Isabelle Houde Photographe

Vous avez aimé cet article?  Abonnez-vous à l’infolettre pour recevoir le prochain article gratuitement en cliquant: ICI

Consultez le site web et portfolio de la photographe Isabelle Houde en cliquant: ICI


Sources:

  • Visual Thinking Strategies [En ligne] http://vtshome.org/
  • Edmund B. Feldman (1994) Practical Art Critisism. Englewood Cliffs, NJ: Prentice Hall.
  • Taylor, R. & Taylor, D. (1990). Approaching Art and Design: A Guide for Students. Harlow: Longman.
  • Dubuc, Bruno & coll. , Le Cerveau à tous les Niveaux [En ligne] http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_12/i_12_p/i_12_p_con/i_12_p_con.html
  • Barbe-Gall, Françoise (2006) Comment regarder un tableau. EPA Éditions. 311 pages

Copyright © 2014 Caroline Houde

8 réponses à “Lire une oeuvre d’art – Pour le plaisir d’apprendre à regarder et à ressentir”

  1. paintdigi

    Très très intéressant ce que vous écrivez , Ce sont des leçons pour les amateurs et pour tout le public .
    Je vais rebloguer cet article (après votre permission) pour le diffuser chez les milliers de mes lecteurs qui adorent l’Art .
    Mon site (paintdigi.com) est anglophone , je vais traduire une paragraphe en Anglais , le reste aura un lien vers votre site
    Merci beaucoup Caroline

    Réponse
    • Caroline Houde

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour vos commentaires, c’est très gentil à vous. J’accepte avec plaisir, tant que les droits d’auteurs sont respectés, ça me va très bien.
      Au plaisir de vous suivre également!

      Réponse
      • paintdigi

        merci et bienvenue .
        paintdigi.com/2017/01/23/lire-une-oeuvre-dart-pour-le-plaisir-dapprendre-a-regarder-et-a-ressentir/

  2. paintdigi

    Reblogged this on paintdigi and commented:
    Dear friends and readers
    I present to you an article by Mrs Nicole Brière, specialist in art and communication, whom I thank very much; His article is posted on his site: carolinehoude.com
    I translated for you some pieces:
    To read a work of art, it is in a way, to confront it in what it offers us, to let the emotions emerge as they come, in a spirit of openness and thus, to frequent the intimacy of a An artistic universe which, at first glance, is not necessarily familiar to us.
    The main obstacle we can face is that we all have our brains cluttered with a multitude of images constructed according to our own experiences and perceptions of reality. It is thus that by dint of seeing, it happens that we are no longer able to « look » and « feel ».
     It is possible to be surprised and not to like what one sees, even to be shocked, but it nevertheless suggests to pay attention to it in order to better understand the work and the impressions that inhabit us.
    The original article in French, here

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :