Formation, coaching et consultation en gestion artistique et culturelle

Vendre ses créations artistiques sur Internet – quelques facteurs à considérer

vendre-ses-creations-sur-internet-vendre-son-art-en-ligne-caroline-houde

Depuis quelques années, un nombre grandissant de plateformes de vente en ligne destinées aux artistes et aux artisans voient le jour.  Parallèlement, de plus en plus de galeries et boutiques d’art offrent la possibilité aux internautes d’acquérir l’objet de leur convoitise en seulement quelques clics.  Que ce soit par le biais de leur propre site web, de Facebook, d’Instagram ou de plateformes de vente telles qu’Etsy ou Saatchi Art, toujours plus de créateurs en arts visuels et en métiers d’art me confient réaliser régulièrement des ventes en ligne. 

Si certains artistes et commerçants d’art révèlent volontiers qu’une part considérable (parfois de 30 à 50%) de leurs chiffres d’affaires provient de la vente en ligne, plusieurs sont néanmoins encore réticents à croire au potentiel de ce marché. Pourtant, selon le dernier rapport de la société Hiscox, les ventes d’œuvres d’art en ligne atteignaient 4,64 milliards de dollars en 2018.  Si le marché suit la tendance actuelle, Hiscox prévoit même qu’il pourrait représenter près de 9,32 milliards de dollars d’ici les cinq prochaines années. Il n’est donc pas étonnant de voir autant d’artistes et de galeries se tourner vers cette opportunité.

 

Source: GIPHY

Toutefois, suffit-il d’avoir un beau site web ou de mettre en place une attrayante boutique transactionnelle pour tirer des revenus de la vente sur internet? 

Si seulement c’était aussi simple…

Concrètement, réussir à vendre en ligne est bien loin de reposer (uniquement) sur le fait d’être présent sur le web, de suggérer de belles œuvres de qualité (et bien photographiées) ou d’avoir un compte sur une plateforme de vente, aussi achalandée soit-elle.  Pour obtenir un certain succès avec la vente sur Internet, divers facteurs sont à considérer et à mettre en place. 

En voici quelques-uns :

  1. Présenter des informations recherchées par les acheteurs potentiels

D’emblée, la dimension commerciale que l’on retrouve dans l’univers de l’art est souvent perçue péjorativement dans les milieux artistiques.  Pourtant, la majorité des galeries veulent vendre et la plupart des artistes le souhaitent également, même s’ils le disent rarement haut et fort.  Ce malaise à aborder la question de la vente pourrait expliquer, en partie du moins, la faible présence d’informations affichées sur les sites web, mais qui sont pourtant recherchées par les acheteurs. 

Source: GIPHY

Statistiquement, une minorité de galeries et de sites d’artistes présentent des informations permettant à un acheteur potentiel de passer à l’action. Or, le manque de transparence et d’informations présentées aux acheteurs est souvent reproché au milieu. Ce manque de transparence, notamment en ce qui concerne l’affichage des prix, constitue également une problématique relevée par les études de Magnus Resch, auteur du livre fort intéressant, « Management of Art Galleries ». 

Selon le rapport Hiscox 2018, « la transparence des prix est un élément clé pour les nouveaux acheteurs. Si les collectionneurs expérimentés sont coutumiers du manque de transparence des prix, 90% des nouveaux acheteurs ont déclaré qu’il s’agissait d’un critère déterminant pour l’achat d’art en ligne. » 

Bien entendu, toutes autres informations présentées à propos de l’artiste, de son parcours et de ses œuvres sont importantes.  À titre d’exemple, si vous proposez une œuvre sur papier en édition limitée, il importe notamment d’indiquer le type de papier, le nombre de tirages, si elle est numérotée et signée, etc.  Souvent, on retrouve à peine le titre de l’œuvre, la dimension, les médiums et le support, sans plus de détails.

La majorité des acheteurs apprécient également de recevoir un certificat d’authenticité.  Par conséquent, il est bon de le mentionner si vous prenez soin d’en fournir un à l’achat d’une œuvre.  Dans tous les cas, soyez descriptifs et n’omettez aucun détail qui pourrait faire la différence.  Assurez-vous de présenter aux acheteurs les informations qui faciliteront leur décision. 

prix-moyen-des-oeuvres-dart-vente-en-ligne-marche-de-lart-caroline-houde

Le prix moyen des œuvres achetées en ligne.  Source: Rapport Hiscox 2019

  1. S’intéresser aux habitudes et caractéristiques des acheteurs en ligne pour mieux vendre

Sur son célèbre site web Art Business, l’expert Alan Bamberger publie les résultats d’un sondage réalisé auprès de nombreuses galeries américaines vendant en ligne.  Fait intéressant : plusieurs artistes que je côtoie dans le cadre de mon travail et qui vendent régulièrement leurs œuvres observent des résultats très similaires à ceux de Bamberger.

Voici un résumé de ce qui est constaté à propos des acheteurs d’art en ligne:

  • Les jeunes acheteurs d’art sont plus enclins à acheter en ligne. Certains admettent se sentir plus à l’aise et moins intimidés lorsqu’ils achètent directement par le biais d’Internet qu’en galerie.

 

  • Un pourcentage important de galeries constatent que certains acheteurs préfèrent éviter de parcourir de longues distances, ce pour quoi ils achètent en ligne.

 

  • Plusieurs acheteurs ont déjà pu observer l’art de leurs artistes préférés en personne avant de leur acheter des œuvres en ligne. En se basant sur leur expérience passée, ils supposent que ce qu’ils achètent en ligne correspond à ce qu’ils ont vu. Ils ont déjà confiance en la qualité des œuvres.

 

  • Pour certains acheteurs, il importe qu’une galerie ait un emplacement physique ou encore, que l’artiste soit représenté par une galerie. Pas nécessairement parce qu’ils veulent la visiter, mais parce que cela leur donne un sentiment de confiance. Certains préfèrent acheter directement à l’artiste, mais se sentent rassurés de savoir qu’il est représenté par une galerie.

 

  • Diffuser des photographies, des couvertures de presse, des images d’expositions et d’événements où apparaissent des visiteurs, etc. contribue également à rassurer les acheteurs. En fait, tout ce qui démontre que la galerie ou l’artiste est régulièrement en activité favorise les ventes en ligne.

Source: GIPHY

  • Les collectionneurs qui achètent en ligne lisent souvent les blogues qui traitent d’art et s’informent sur les expositions à venir sur les sites web ou via les infolettres des galeries ou des artistes. De plus, ils recherchent régulièrement des nouvelles de leurs artistes préférés sur les moteurs de recherche.  Ils aiment suivre leur évolution.  Assurez-vous qu’ils puissent facilement trouver ce qui les intéresse à votre sujet (et au sujet de votre art) sur le web.

 

  • Plusieurs galeries et artistes constatent qu’une première rencontre en personne permet souvent aux acheteurs de se sentir à l’aise pour faire, par la suite, des achats en ligne (s’ils ont apprécié leur rencontre, bien entendu!).

 

  • Les galeries et les artistes qui obtiennent du succès pour la vente en ligne sont pleinement conscients du pouvoir des médias sociaux. Ils y sont actifs et y publient régulièrement des contenus pertinents et des événements. Ils ont également en commun de développer des stratégies pour se positionner dans les moteurs de recherche, sur internet.

acheteurs-dart-instagram-decouvrir-nouveaux-artistes-caroline-houde-vente-en-ligne

  • Parmi la jeune génération d’acheteurs d’art, le nombre de « fans » ou de « followers » sur les médias sociaux est souvent considéré comme une mesure de crédibilité influençant l’achat d’œuvres d’art. Ajoutez à cela la facilité avec laquelle les acheteurs potentiels peuvent rechercher et obtenir les informations (tiens, ça revient toujours ça!).

 

  • Pouvoir trouver à peu près toute l’information en ligne sans avoir à visiter la galerie, à parler ou à écrire à un représentant favorise aussi l’achat chez certains amateurs d’art. Ceux-ci souhaiteraient, autant que possible, prendre une décision sans aucune ingérence de la galerie ou de l’artiste.

 

  • Avant d’acheter sur Internet, les clients veulent idéalement visionner de nombreuses photos, des descriptions détaillées, des avis et même, des vidéos mettant en scène les produits.

 

  1. Connaitre les droits du consommateur sur Internet et la législation du commerce à distance

L’un des problèmes les plus consternants que je remarque sur la majorité des galeries d’artistes en ligne, c’est la flagrante méconnaissance généralisée des lois concernant le commerce à distance.

Selon l’Office de la protection du consommateur, il existe toute une liste de renseignements obligatoires que les personnes et les entreprises vendant sur Internet doivent mettre à la disposition des acheteurs potentiels. Il est aussi précisé que ces renseignements doivent être présentés de façon claire et compréhensible, en plus d’être portés expressément à la connaissance du client.

Vous ne respectez pas ces règles et vous parvenez néanmoins à vendre?  C’est fort possible, d’autant plus que plusieurs internautes ne lisent pas les informations et les conditions avant d’acheter sur Internet.  Toutefois, il faut retenir que de plus en plus d’acheteurs sont avisés et soucieux de faire respecter leurs droits en tant que consommateurs.  Ceux-ci risquent tout simplement de passer rapidement sur votre galerie en ligne, sans même acheter.

Dans tous les cas, sachez que si vous omettez de fournir certaines informations obligatoires à vos clients, ceux-ci ont le droit d’annuler leurs achats et de vous les retourner, à vos frais, même si vous indiquez le contraire dans vos conditions de retour. 

top-meilleures-plateformes-boutiques-en-ligne-pour-artistes-vendre-art-en-ligne-caroline-houde

Classement des 25 plus importantes plateformes de vente en ligne pour les œuvres d’art.  Saatchi Art, utilisée par de nombreux artistes québécois, se place en 8e position dans le monde.   Source: Rapport Hiscox 2019

  1. Mettre en place une stratégie de promotion et de référencement naturel (SEO)

 

Vous croyez que le gros du travail consiste à préparer les fiches techniques, les informations et les photographies de vos créations puis, de les mettre en ligne?  En fait, il s’agit seulement d’une infime partie de ce que vous aurez à réaliser comme tâches, si vous souhaitez vendre sur Internet.

La réalité est que votre site web ou votre galerie hébergée sur une plateforme dédiée à la vente ne représente qu’une goutte d’eau dans l’océan du web.  Il faut donc mettre une quantité d’efforts pour attirer un important trafic d’acheteurs potentiels à découvrir vos créations et ensuite, les inciter à passer à l’action. 

Or, il existe une multitude de facteurs favorisant le référencement naturel (SEO – Search, Engine, Optimization), sans compter les stratégies de promotion pouvant être développées pour vous permettre d’être découvert par de nouveaux amateurs d’art. Si ces sujets vous intéressent, vous trouverez une quantité infinie de blogues et de capsules vidéo sur le web (sur le marketing en ligne, le référencement, etc.) pour vous informer et vous permettre de développer vos propres stratégies.

D’ailleurs, retenez qu’en raison des changements d’algorithmes constants des moteurs de recherche, il est particulièrement important de tenir à jour le référencement de votre site web. Ainsi, développer des connaissances et des compétences à ce sujet s’avère toujours utile pour obtenir un minimum de succès sur Internet.

Source: GIPHY

Rappelez-vous toutefois que toute stratégie de référencement naturel exige du temps, de la constance et de la patience avant de pouvoir constater des résultats concrets et intéressants.  Bien entendu, il est possible de déléguer certains aspects de ce travail à des professionnels, mais cela peut rapidement s’avérer dispendieux.  À vous de voir ce qui est possible ou non, à ce niveau.  Chose certaine, il vaut mieux évaluer ce que vous êtes prêt à consacrer comme temps et énergie avant de vous lancer dans la vente en ligne. 

 

En guise de conclusion

En terminant, sachez que les facteurs présentés dans cet article sont bien loin d’être les seuls à considérer et à mettre en place pour mieux vendre en ligne.  Néanmoins, mes observations m’ont permis de constater qu’ils sont souvent les plus négligés dans le domaine des arts. 

Certes, la vente en ligne peut représenter une opportunité fort intéressante pour plusieurs d’entre vous.  Toutefois, s’y lancer tête baissée sans bien comprendre le travail que cela exige avant d’obtenir des résultats pourrait rapidement vous faire perdre du temps et de l’argent. 

À mon humble avis, la vente d’objets d’art en ligne est trop souvent présentée comme une solution facile, rapide, voire même, quasi miraculeuse.  Or, bien qu’il s’agisse d’un moyen de diffusion et de commercialisation intéressant à développer, le travail à effectuer s’avère dans bien des cas, sous-estimé. Dans l’univers de la vente, les stratégies miraculeuses n’existent pas.  Tout succès exige une quantité considérable d’efforts, de discipline et de détermination.  Maintenant, à vous d’évaluer si la vente en ligne est une opportunité qui vaut la peine d’être saisie ou non. 

Alors voilà, j’espère que le contenu de cet article aidera certains d’entre vous à mieux faire cette évaluation avant de vous lancer ou encore, à mettre en place quelques facteurs qui favoriseront le développement de vos ventes en ligne.  Bon succès!

Source: GIPHY


 

Découvrez l’offre de formations destinées aux artistes et aux travailleurs culturels : ICI

 

Recevez les prochains articles en vous inscrivant à l’infolettre (maximum de 1 à 2 par mois) :ICI


 

Tous droits réservés.  Copyright. ©  Caroline Houde.  2019.

 

Sources :

Bamberger, Alan, « Online Art Sales – How Galleries Sell Art Online », via le site www.artbusiness.com, En ligne:https://www.artbusiness.com/how-art-galleries-sell-art-online.html

Chénard, Simon, «Quelques obligations à connaître relativement à la vente en ligne à des consommateurs Québécois », Site Conseiller-juridique.ca, 27 février 2017, En ligne.   http://www.conseiller-juridique.ca/obligations-vente-en-ligne-consommateurs-quebec

Économie et Innovation Québec, «Optimiser le référencement naturel de votre site Web : stratégies à maîtriser et tactiques à mettre en place », Espace Conseils PME, Mis à jour le 17 janvier 2019, En ligne : https://www.economie.gouv.qc.ca/fr/bibliotheques/outils/gestion-dune-entreprise/gestion-du-marketing/optimiser-le-referencement-naturel-de-votre-site-web-strategies-a-maitriser-et-tactiques-a-mettre-en-place/

HISCOX, « Le rapport du marché de l’art en ligne 2018 », 18 juin 2018, En ligne : https://www.hiscox.fr/courtage/actualites/rapport-art-en-ligne-2018

HISCOX, « Le rapport du marché de l’art en ligne 2019 », En ligne : https://www.hiscox.fr/sites/france/files/documents/Etude_FR_Hiscox_OATR_2019_Digitale.pdf

Office de la Protection du consommateur, «  Achats par Internet », 2019, En ligne.  https://www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/sujet/achat/internet/

Resch, Magnus, « Management of Art Galleries », Phaidon, 2018, 151 pages.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :